Historique, principes, valeurs

Historique

  • Fin 2015 : Une vingtaine de citoyens de l’Uzège réfléchissent sur les possibilités d’accueil de familles syriennes réfugiées. Travail important de recherche de renseignements auprès des autorités et en particulier auprès du coordinateur départemental de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Gard. 
  • Janvier 2016 : création de l’association, validée en mai en Préfecture. 
  • Diffusion de l’information pour regrouper des bénévoles afin d’accueillir et accompagner au mieux ces réfugiés.
  • Novembre 2016 : une famille syrienne est accueillie à Blauzac (parents avec 2 enfants)
  • Avril 2017 : une deuxième famille syrienne est accueillie à Montaren (parents avec 2 enfants)
  • Constitution de commissions avec un référent par thème : transport quotidien, santé, approvisionnement, loisirs, vie quotidienne, démarches administratives, scolarité et apprentissage du français.
  • Février 2018 : les familles réfugiées syriennes ne pouvant plus être accueillies (décision gouvernementale), une réflexion s’engage sur l’avenir de l’association. 
  • Prise de contact avec l’association « Ados Sans Frontière » de Nîmes qui s’intéresse aux jeunes migrants, les Mineurs Non Accompagnés (MNA).
  • Les parrainages et marrainages se mettent alors en place et une vingtaine d’adolescents sont pris en charge avec un soutien scolaire en lien avec l’association Pluriels qui gère les MNA par délégation de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance).

Principes, valeurs

Notre association réunit des citoyens désireux de venir en aide aux personnes et aux familles réfugiées en Uzège et autorisées à résider sur le territoire français. Ces dernières années, ce sont particulièrement de jeunes mineurs isolés (Mineurs Non Accompagnés) venus d’Afrique sub-saharienne. Il s’agit pour nous de les aider à s’intégrer au mieux dans la société française, de leur apporter un soutien amical et familial.

Nul ne quitte son pays de gaieté de coeur.

Certains d’entre nous sont bénévoles réguliers ou occasionnels. D’autres se sont engagés à parrainer un jeune. Tous, nous sommes utiles et apprécions l’enrichissement réciproque que ces relations génèrent.

Notre aide se déploie dans différentes directions, essentiellement : 

  • un soutien scolaire régulier. 
  • un accompagnement administratif. 
  • des dons ou prêts d’ordre matériel (vêtements, linge, mobilier…) ou financier.
  • une écoute attentive et sensible, un appui amical et/ou familial.

Le Conseil d’administration du CCARU élu en février 2021 a opté pour un fonctionnement résolument collégial. Ainsi, nous pensons éviter tout risque de personnalisation des décisions, en mettant en débat l’ensemble de nos réflexions. Nous nous sommes répartis en différents groupes de travail, dans le but de pousser plus avant nos connaissances d’ordre légal, d’améliorer nos actions concrètes, d’enrichir nos échanges avec d’autres instances associatives ou institutionnelles (ASE, éducateurs, monde enseignant, médical…)

Nous entretenons des relations cordiales et régulières avec l’équipe des éducateurs de l’association Pluriels, qui a délégation de compétences de la part de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) pour prendre en charge le quotidien de ces jeunes.

De même, nous sommes en lien avec l’antenne uzétienne de la Maison des Adolescents de Nîmes.

Enfin, le CCARU est en contact constant avec l’association Ados Sans Frontière du Gard, avec laquelle nous partageons missions et valeurs, et qui est le relai avec l’ASE du Gard (Aide Sociale à l’Enfance).

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez toutes nos infos : https://ccaru.fr/newsletter/